Histoire de la réflexologie plantaire

La trace la plus ancienne de pratique apparentée à la Réflexologie nous vient d’Egypte et remonte à 2330 av JC. Un pictogramme retrouvé à Sakkarah, dans le tombeau d’Ankhmahor un pharaon médecin.

Sur son sarcophage étaient représentées des scènes de soins dentaires, d’accouchements, d’embaumements, de pharmacologie et … De Réflexologie ! On y observe des soins de réflexologie plantaire et palmaire. La traduction de ses hiéroglyphes : « veuillez apaiser la douleur » « je ferais comme il vous plaira ».

histoire2En Chine, l’idéogramme « pied » signifie littéralement « partie du corps qui sauvegarde la santé ». Selon certaines sources, la réflexologie revendique 5000 ans d’existence en Chine. La médecine chinoise reconnaît depuis longtemps les liens entre une partie du corps et une autre, ce qui constitue une des bases de la réflexologie. Malgré une période où la réflexologie a été restreinte afin de promouvoir l’obéissance et d’effacer la connaissance du passé sous l’Empereur Shi Huangdi, elle a repris sa place.

En Asie, l’empreinte du pied de Bouddha est illustrée par différentes petites cases. Par exemple, dans cette représentation les orteils correspondent à la tête, siège de l’intelligence et de la plupart de nos organes sensoriels tels que l’ouïe, la vue, l’odorat, le goût…

En Inde, dans la tradition hindoue, les pieds de Vishnu sont richement garnis de symboles. Ces représentations de pieds, qu’il s’agisse de ceux de Bouddha ou de Vishnu, sont aujourd’hui connues pour leurs valeurs religieuses et spirituelles mais à cette époque l’art, la science et la spiritualité formaient un tout indissociable.

Enfin, il serait également possible que la réflexologie puise ses origines du peuple Incas et des Indiens d’Amérique mais leur culture de la transmission oral ne nous permet pas de fournir de document mais cette technique est très présente dans leurs récits.

Au début du 20ème siècle, un médecin américain spécialiste en ORL, le Dr Fitzgerald, s’est intéressé à cette technique de « traitement par les pieds » (et par les mains). Il propose un découpage du corps en 10 zones longitudinales et verticales, du haut de la tête au bout des orteils, et met au point ce qu’il appelle « la thérapie zonale ». Il constate en effet qu’une pression locale sur un doigt ou un orteil a un effet antalgique à distance, sur une des 10 zones du corps, et que cela peut donc calmer la douleur ressentie dans la zone douloureuse. Il utilise cette thérapie zonale dans ses actes d’opération ORL.

Eunice Ingham (1889-1974), physiothérapeute, collaboratrice du Dr Fitzgerald, a poursuivi ses travaux de recherches. Elle affine le repérage des zones, et met au point une véritable cartographie où tout l’ensemble du corps est représenté sur les mains et les pieds. Elle écrit le premier ouvrage de réflexologie, et ouvre la première école. Eunice Ingham est considérée comme la pionnière de la réflexologie moderne en occident, dans les années 1930.

De nombreuses écoles ont découlé de son enseignement, appelées « Méthode Ingham ». Elle a également mis au point la technique particulière du toucher réflexe aujourd’hui utilisé, appelé « la chenille ».

Isabelle QUESNEY Praticienne diplômée en Naturopathie